ArgentineDesertEscapadeLa RiojaLaguna BravaNature

Laguna Brava – La Rioja

Cachée à plus de 4000m d’altitude au milieu de pics andins de plus de 6000m d’altitude, la Laguna Brava se mérite !  En effet, on atteint ce site naturel protégé après plus de 3h de route et de piste de montagnes.

Pour y accéder, il est nécessaire de passer par une agence de voyage spécialisée, depuis Villa Union par exemple, et seuls les 4×4 peuvent y accéder, la piste étant très accidentée.

Je pars donc avec Lucas, le guide, et un couple de touristes Australiens pour une des meilleures journées de voyage en Argentine. Nous avons exactement 310km à parcourir et un dénivelé de 2300m à grimper depuis Villa Union, traversant des villages du bout Monde.

La première partie de la route s’effectue sans encombres dans la vallée andine qui se referme peu à peu jusqu’à la Quebrada de la Troya où le fleuve à sculpté la roche pour donner naissance à cette quebrada très étroite et sinueuse. L’érosion permet aussi de faire affleurer des empreintes des premiers habitants des lieux, les dinosaures.

A 3000m, la route s’élargit et laisse place au vaste Altiplano andin, plaine de montagne battue par les vents. Nous profitons du dernier village, Jague, pour boire du maté et manger des empanadas à la parilla avant de reprendre la route.

La route se resserre de nouveau, nous traversons la Quebrada del Peñon. La route se transforme en piste et un bulldozer nous ouvre la voie suite à un éboulement. Les paysages sont splendides, les minéraux présents dans les roches leur donnent des couleurs variées : ocre, rouge, blanc, noir, vert… Chaque nouveau lacet offre un nouveau panorama magnifique ! Quelques vigognes (cousins des lamas) peuplent la zone.

Nous arrivons, après avoir grimpé les 2700m, au col qui marque l’entrée dans la vallée de la lagune. Là, je ne trouve pas les mots pour vous décrire le panorama qui s’offre à nous : au fond de la vallée s’étend la lagune de 16x4km puis au loin, des sommets et leurs neiges éternelles, qui sont en fait des volcans. Le plus haut d’entre eux, le mont Pissis, culmine à 6795m !

Nous descendons dans la vallée pour voir de plus près la lagune. A cette époque de l’année, les flamands roses abondent dans la zone et leur cri rompent le silence.

Il existe aussi une autre lagune un peu plus loin, la Laguna Mulas Muertas. D’une couleur plus jaune, on y trouve des grandes quantités de souffre.

Nous faisons route vers Villa Union en sens inverse, toujours autant époustouflés par les paysages. Selon moi, la Laguna Brava est beaucoup plus spectaculaire et authentique que les parcs voisins de Talampaya et Ischigualasto.

Impresionante !

 

 

 

 

1 thought on “Laguna Brava – La Rioja

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *